Strasbourg.eu Logo
   
Vous êtes ici Flèche Accueil
 Millénaire de la cathédrale de Strasbourg
 

Mille mercis !

La célébration du Millénaire des fondations de la cathédrale de Strasbourg, débutée le 20 septembre 2014, s’est achevée les 19 et 20 septembre dernier. Une année de festivités a marqué les 12 mois qui viennent de s’écouler.

Durant cette année, vous avez pu assister à de nombreux concerts, découvrir des expositions, participer à des conférences et échanger lors de débats-rencontres. Mais vous avez surtout été plus d’1,2 million de spectateurs à contempler et à vous émerveiller, cet été, devant le spectacle grandiose "1015-2015 : la cathédrale de toute éternité". Ce succès témoigne de votre attachement et affection particulière à la Cathédrale de Strasbourg et au-delà, au riche patrimoine de notre ville.

Merci à nos partenaires institutionnels, aux entreprises mécènes, aux acteurs associatifs, culturels et éducatifs. Merci aux nombreux visiteurs. Merci aux Strasbourgeois. Merci à tous d’avoir contribué à la réussite de ce Millénaire.

Désormais, pour suivre l’actualité de la cathédrale, nous vous invitons à consulter le site de la Fondation de l’Œuvre Notre-Dame

 

Voir toutes les vidéos


Vidéo à la une

Spectacle "1015 - 2015 : la Cathédrale de toute éternité"

03/12/2015

 

La construction de la cathédrale

 

1015-1048

1015 à 1048 : De la première pierre à la basilique ottonienne

L'évêque Werner entreprend l'édification d'une nouvelle cathédrale.

La date du début de la construction de la cathédrale, en 1015, figure dans une ancienne chronique, rédigée au XIIe siècle.

Le nouvel édifice s'élève probablement sur les ruines de la précédente église majeure. Ses dimensions sont spectaculaires pour l'époque. Au moment de son achèvement la cathédrale de Strasbourg compte parmi les plus grandes églises de l'Empire.

En savoir plus

 
1048-1180

1048 à 1180 : De la basilique à la cathédrale romane

Au courant du XIIe siècle, de nombreux incendies endommagent le monument. Ils entraînent des restaurations qui respectent en grande partie les dispositions anciennes.

L'incendie en 1176 est sans doute à l'origine des grands travaux. On abandonne alors les réparations prudentes qui tendaient à respecter l'ancienne église au profit d'un vrai projet de reconstruction.

En savoir plus

 
1180-1230

1180 à 1230 : De la cathédrale romane à la cathédrale gothique

À partir de 1180, un projet ambitieux de reconstruction et de modernisation des parties orientales de la cathédrale est entamé en préservant les anciennes fondations. Des voûtes en pierre se substituent aux anciens plafonds charpentés.

Vers 1225 arrive le style gothique à la cathédrale.

Au début du XIIIe siècle, la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame est créée pour gérer les finances et l'organisation du chantier.

En savoir plus

 
1230-1275

1230 à 1275 : Construction de la nef

L'ancienne nef romane est remplacée par une nouvelle nef de pur style gothique en seulement 45 ans.

Avec le chœur de la cathédrale de Cologne, en construction à partir de 1248, la nef strasbourgeoise est la plus importante création gothique du Saint-Empire, au milieu du XIIIe siècle.

En savoir plus

 
1275-1340

1275 à 1340 : Construction du massif occidental et de la tour sud

La construction du massif occidental, véritable chef d'œuvre de l'architecture gothique commence en 1276. Sa réalisation est associée au nom du maître d'œuvre Erwin.

La façade à double rideau présente une véritable nouveauté. Le chantier de la cathédrale devient alors un important foyer créatif.

Au centre du premier étage s'ouvre la grande rose, qui est avec ses 13,60 m de diamètre, une des plus grandes en Europe.

En savoir plus

 
1340-1360

1340 à 1360 : Construction de la chapelle Sainte-Catherine

Souhaitée par l'évêque de la cathédrale dès 1331, la chapelle Sainte Catherine est construite de 1340 jusqu'à 1349.

La première horloge astronomique, dédiée aux Rois mages, est installée en 1352 sur le mur ouest du bras sud du transept.

Un tremblement de terre en 1356 occasionne des dommages sur la cathédrale.

En savoir plus

 
1360-1399

1360 à 1399 : Construction de la tour nord et du beffroi

Le petit-fils de l'architecte Erwin poursuit les travaux au troisième niveau de la façade. Il érige la tour nord jusqu'à l'étage situé au-dessus de la grande rose.

Un changement de projet intervient après 1365 et vise à accroître la hauteur de la cathédrale.

Maître Gerlach dresse le plan d'un beffroi qui comble l'espace entre les deux tours. La réalisation compacte du beffroi après sa mort en 1371 ne correspond pas à ce qu'il avait imaginé.

En savoir plus

 
1399-1419

1399 à 1419 : Construction de la haute tour

Dès 1399, l'architecte Ulrich d'Ensingen imagine une haute tour octogonale entourée de quatre tourelles d'escaliers surmontée d'un petit étage et d'une flèche ajourée avec une silhouette légèrement incurvée.

Le but était d'ériger la plus haute tour et de surpasser ainsi en hauteur les églises du Saint-Empire, telles que Fribourg, Ulm, Vienne et Ratisbonne.

Ulrich d'Ensingen érige l'octogone jusqu'au milieu du petit étage, en moins de vingt ans, jusqu'à sa mort en 1419.

En savoir plus

 
1419-1439

1419 à 1439 : Achèvement de la flèche

Jean Hültz de Cologne, maître d'œuvre à partir de 1419 succède Ulrich d'Ensingen et érige la flèche de la cathédrale. Il s'agit d'une réalisation innovante et exceptionnelle. Entièrement ajourée, elle rompt avec les projets classiques de l'époque.

Au moment de l'achèvement de la flèche en 1439, la cathédrale est, avec ses 142 m, le plus haut monument chrétien que l'homme ait jamais construit. Ses contemporains la qualifient de "huitième merveille du monde".

En savoir plus

 
Étape précédente
1015-1048
1048-1180
1180-1230
1230-1275
1275-1340
1340-1360
1360-1399
1399-1419
1419-1439
Étape suivante
 

Voir les détails sur le site de la Fondation de l'Œuvre Notre-Dame



Haut de page